Qu'est-ce que l'immunité ?

Boîte à outils

L'immunité est un mécanisme complexe, constitué de plusieurs lignes de défenses contre les intrusions externes à un organisme : virus, infections... ou encore internes comme le cancer.

Le système immunitaire correspond à l'ensemble des mécanismes de défenses de notre organisme. C'est un réseau de cellules qui s'organisent pour défendre notre corps des organismes extérieurs. Il est constitué d'un ensemble d'organes, de cellules, de molécules responsables de l'immunité dont les fonctions sont de préserver l'organisme.

 

Les organes lymphoïdes : il existe 2 catégories :

 

1) Les organes lymphoïdes primaires :  sont les organes de maturation des   lymphocytes :

- Thymus qui mature les lymphocytes T,

- La moëlle osseuse, lieu de développement des lymphocytes B.

 

2) Les organes lymphoïdes secondaires :

 - Les ganglions lymphatiques, ils sont répartis dans tout l'organisme, le plus souvent groupés en aires ganglionnaires.

-  La rate est un organe abdominal intra-péritonéal situé dans l'hypocondre gauche. Elle  n'est pas branchée sur la circulation lymphatique mais sur la circulation sanguine.

- Les amygdales sont des formations lymphoïdes pairs, en forme d'amande situées dans la gorge. Elles jouent un rôle très important dans les défenses immunitaires de par leur localisation. Elles sont situées à l'entrée des voies respiratoires autour du pharynx.

- L'intestin ( plaques de Peyer) , les plaques de Peyer correspondent à des agrégats de follicules lymphoïdes primaires & secondaires. Elles sont présentes un niveau de la paroi intestinale dans la partie terminale de l'intestin grêle. 

Le lieu d'activation des lymphocytes dépend de la voie d'entrée de l'antigène dans le corps.

 

L'immunité : il existe 2 types d'immunité:

 

1) L'immunité innée 

2) L'immunité adaptative.

 

1) L'immunité innée :  qui est non spécifique au pathogène qu'elle combat. 

L'immunité innée veille constamment afin de détecter les moindres cellules anormales, tumorales ou infectées par un virus. Elle est dépourvue de mémoire.

Elle est formée  de cellules de nos tissus, comme les cellules de la peau ( les kératinocytes) et de cellules de l'immunité comme les globules blancs (polynucléaires & macrophages), des cellules dendritiques, des muqueuses & neutrophiles.

Le rôle de cette immunité est d'éliminer non spécifiquement mais instantanément l'agresseur en le digérant & en  exerçant principalement des fonctions de phagocytose ( processus de défense cellulaire, fonction destructrice des phagocytes) en provoquant une réaction inflammatoire. 

Les enzymes, les radicaux libres, les cytokines... qui constituent cette immunité vont contribuer à éliminer l'ennemi. Une fois digéré, les débris du pathogène serviront à activer les cellules lymphocytes de la seconde barrière :

 

2) L'immunité acquise ou adaptative : qui elle est spécifique et qui agit contre certains types de microbes ou agents pathogènes en faisant intervertir des cellules spécialisées appelées lymphocytes. L'immunité adaptative elle, est plus longue à mettre en place spécifiquement dirigée contre l'ennemi. 

Elle nécessite une phase d'apprentissage de 4 à 7 jours au cours de laquelle les lymphocytes T & B et plus particulièrement les cellules "tueuses" de l'organisme ; les lymphocytes TCD8 apprennent à reconnaitre" la cible "qu'il faut éliminer.

Grâce à cet apprentissage, le profil de l'ennemi est mémorisé & l'organisme est prêt lors d'une seconde rencontre avec "la cible".

 

Il existe deux sortes de lymphocytes :

 

1) Les lymphocytes B sont responsables de l'immunité  humorale qui vise à produirent des anti-corps spécifiques de l'agent pathogène capables de se fixer sur des protéines étrangères pour les détruire.

 

2) Les lymphocytes T sont responsables de l'immunité cellulaire. Ils sont capables de détruire simplement par contact les cellules infectées par un virus, des bactéries ou des cellules cancéreuses.

 

On distingue plusieurs types de lymphocytes T :

 

° Les lymphocytes TCD8 qui ont comme destinée leur évolution en lymphocytes cytotoxiques,

° Les lymphocytes TCD4 qui eux, donneront des auxiliaires qui ont un rôle de régulation de la réponse immunitaire adaptative par activation d'autres cellules immunitaires.

Chaque pathogène sera alors éliminé par l'action cytotoxique des lymphocytes T et par l'action des anti-corps produits par les lymphocytes B.

 

En résumé, c'est grâce au système immunitaire que l'organisme détecte de manière continue la présence d'antigènes.

Face aux agents infectieux il y a une réaction très rapide de celui-ci : la phagocytose.

Si une plaie se crée par exemple,  une réaction ultra-rapide se déclenche et les cellules phagocytaires éliminent le plus souvent l'agent bactérien.

Phénomène local & très réactif mais qui peut parfois être inefficace contre certains virus, certaines bactéries... alors des réactions immunitaires plus lentes se mettent en place, nécessitant de la part de l'organisme, une reconnaissance de l'anti-gène par différence à ses propres molécules et par la mise en jeu de lymphocytes.

C'est donc avec le temps que se développe l'immunité adaptative performante. Cela explique que les enfants soient plus sensibles aux infections que les adultes !

 

Maryline Bertrand - Naturopathe


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.