Cholestérol et Naturopathie : en quoi le cholestérol pose t'il problème ?

Problématiques

 

Cholestérol : pourquoi pose t'il problème ?

 

De nos jours, le cholestérol préoccupe et, est "accusé" de nombreux risques cardio-vasculaires : infarctus, AIT, AVC...

Mais contrairement à certaines croyances, le cholestérol n'est pas une molécule à combattre impérativement. 

En effet celui-ci est un constituant indispensable de nos membranes cellulaires. IL leur donne la stabilité et sert à fabriquer la vit D3 (importante pour le système immunitaire) mais aussi différentes hormones comme la progestérone, les oestrogènes, la testostérone...

 

Vous avez certainement entendu parler de "bon" ou "mauvais" cholestérol, non ?

 

Mais en fait il n'existe pas 2 molécules de cholestérol différentes mais 2 transporteurs du cholestérol aux rôles différents.

En tant que matière grasse, il n'est pas soluble dans le sang.

Il est acheminé par les lipoprotéines dont la première famille est appelée LDL qui transporte le cholestérol des lieux de sécrétion : foie, intestin vers les cellules de l'organisme qui en ont besoin.

Lorsque le LDL est en excès alors il se dépose sur les parois des artères provoquant à long terme des plaques d'athérome à l'origine des maladies cardio-vasculaires.

 

C'est le "mauvais cholestérol" !

 

Mieux vaut donc avoir un faible taux de LDL dans le sang pour diminuer le risque de problèmes cardiovasculaires. Le taux de LDL conseillé est d'environ 1,6g/L.

Chez une personne ayant un ou plusieurs facteurs de risque cardiovasculaire (diabète, surpoids, obésité, âge...) il est alors conseillé, de ne pas dépasser 1,3g/L.

 

La seconde famille est les lipoprotéines HDL. Il est chargé de récupérer le cholestérol en surplus dans les artères pour le rapporter au foie ou il sera éliminé par les voies biliaires.

Le HDL joue un rôle d'épurateur, de nettoyeur de nos artères alors que le LDL joue un rôle de transporteur.

 

 Le HDL est le "bon cholestérol".

 

Il existe d'autres "transporteurs" comme par exemple les triglycérides une autre forme d'acide gras présentes dans le sang.

 

Il est important de noter, que la notion très importante à retenir, est le ratio entre le HDL et le LDL : cholestérol total !

 Ce taux doit être inférieur ou égal à 2g/L mais plus il est bas, mieux c'est.

 

Ce n'est pas la faible consommation de graisse qui fait baisser le cholestérol, qui est bénéfique car en fait moins nous consommons de "bonnes graisses"  plus notre corps en fabrique !!!

Seul un quart du cholestérol présent dans notre organisme provient de notre alimentation, le reste est fabriqué par notre foie.

Il existe tout de même une prédisposition génétique. Certaines maladies peuvent également  modifier le taux de cholestérol comme les atteintes hépatiques, thyroïdiennes... mais la première cause reste à chercher dans nos modes de vie, nos habitudes alimentaires, nos fonctions hépatiques...

En occident notre alimentation est riche en acides gras saturés, en acides gras trans, en sucre blanc & industriel et pauvres en fibres...

Les excès alimentaires, l'alcool, le tabac (poisons hépatiques), la sédentarité, le stress,le surpoids, l'obésité  augmentent notre cholestérol et les maladies cardio-vasculaires.

 

 

Quel mode de vie en Naturopathie  pour éviter le cholestérol ?

 

La première démarche consiste à choisir l'origine des acides gras afin d'apporter à l'organisme "les bons gras" en évitant "les mauvais" !

Il est donc important de diminuer les acides gras d'origine animale (sauf le poisson), les produits laitiers, les abats, la charcuterie... manger de préférence sainement, Bio et équilibré.

 

- Ajouter des fruits mais surtout des légumes verts frais et de saison ! Pensez à l'ail, il contribue à diminuer le "mauvais cholestérol" et à augmenter le "bon cholestérol", fluidifie le sang et réduit le risque d'arthérosclérose.

 

- Pensez au pamplemousse . Il contient de la pectine, dont l'action anticholestérol a été démontrée par une étude Israélienne. C'est sa variété rouge qui aurait le plus d'effet. En consommer un par jour fait diminuer environ de 15 % le taux de cholestérol total.

 

- Boire du jus de radis noir, de céleri (2 à 3 grands verres / Jour).

 

- Remplacer la viande par des petits poissons gras ( sardines, harengs, maquereau...) riches en oméga 3.

 

- Consommer des céréales complètes, des légumineuses (lentilles, haricots secs) riches en fibres qui permettent de mieux éliminer le cholestérol dans les sels biliaires.

 

- Les petits laits, les yaourts maigres, les oléagineux (amandes, noix de cajou, noix, noix de pécan...), les algues, les graines de lin... sont riches en calcium, magnésium... et pauvres en cholestérol.

 

- Eviter, voire supprimer les graisses saturées issues de la transformation agro-alimentaire comme les chips, les viennoiseries, le beurre, la margarine, les aliments sucrés, les sodas, l'alcool...

 

- Consommer des huiles Bio de première pression à froid type olive, colza, noix ou lin... qui sont riches en Vitamine E. La vitamine E inhibe la production de cholestérol tout en nettoyant les dépôts sur les artères.

 

- Buvez régulièrement des tisanes de pissenlit pour stimuler le foie :

Faire tremper 30 g de feuilles et de racines de pissenlit dans 1 litre d'eau pendant environ 2H00, puis porter à ébullition. Laisser infuser 20 mn, filtrer puis mettre au frais. Boire 1 tasse après le petit déjeuner, le déjeuner et 1 après le diner.

Egalement :

De l'artichaut pour favoriser l'élimination de la bile. Verser 1 cuillerée de feuilles d'artichaut séchées dans une tasse d'eau bouillante. Infuser 10 mn. Si le goût est trop amer, ajouté du miel. Boire 2 tasses par jour avant les repas.

 

Vous pouvez également prendre de la levure de riz rouge . Elle régule les lipides sanguins. La levure de riz rouge est issue de la fermentation d'un champignon microscopique. Elle est riche en monacoline, proche des statines (anticholestérol).

Mais même naturelles, comme les statines pharmaceutiques elles peuvent entraîner des douleurs musculaires. Il est donc important d'en parler avec votre médecin & votre naturopathe.

 

- Par ailleurs, il est essentiel de pratiquer une activité physique régulière d'endurance de préférence comme la marche, le jogging, la natation, 30 mn minimum par jour minimum. L'activité physique augmente le bon cholestérol d'environ 30 %.

 

- Puis pour terminer, la gestion du stress et des émotions est très importante car ceux-ci perturbent le bon fonctionnement hépatique qui est à chaque fois impliqué dans la fabrication du cholestérol comme dans son élimination.

Pensez au Yoga, à la respiration de  pleine conscience, à la sophrologie, à la relaxation, à la méditation,  au Qi gong...

 

Ce mode de vie, plus sain est tout à fait efficace et rapide pour faire diminuer son taux de cholestérol. Mais il demande beaucoup de motivation et une implication personnelle importante.

 

Maryline Bertrand - Naturopathe

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.